SERGE BETSEN ACADEMY

Des LONDON WASPS aux terres rouges d'Afrique.

Un an après, TSL retrouve Serge Betsen à Londres pour évoquer son travail à la tête de Serge Betsen Academy Du crunch aux terres rouges de son Afrique natale, Serge Betsen poursuit son action grâce au rugby. Là où le football a semble-t-il su s’imposer naturellement, le jeu au ballon capricieux fédère à son tour - et c’est plus surprenant - garçons et filles, autour de valeurs d’éducation, de partage et de générosité. Les mêmes qu’incarnaient le « découpeur » du BO et du XV de France Celles que le néo-retraité s’efforce désormais de transmettre, dans un souci de perpétuer certaines traditions dans un pays qui l’a vu naître. Bienvenue en Afrique, berceau de la civilisation qui pourrait devenir la nouvelle terre promise de futures champions de rugby. Même si le réel objectif reste avant tout de donner une véritable chance à des gosses, de devenir des hommes et des femmes accomplis.

Par Jean-Charles-Berton  /  Photos Serge Besten Academy

En cette fin de matinée, le vent froid transpercerait la plus imperméable des doudounes au moment où apparaît le visage de Serge Besten. Nous sommes à la sortie de la station Green Park. Le temps de parcourir à pas rapides les quelques hectomètres qui nous séparent de l’hôtel situé à l’angle de Stratton & Berkeley streets et nous voici installés autour de deux boissons chaudes. Toujours aussi athlètique, nous retrouvons Serge Betsen, pratiquement un an après le numéro que nous lui consacrions (cf TSL#8 “My London by Serge Betsen”). Une époque où l’international français n’avait pas tout à fait décidé de prendre sa retraite, mais préparait déjà son jubilé. Une période charnière, où il faut décider de raccrocher. De refermer le sac de sport et de ranger les crampons au placard. Enfin, pas totalement non plus. Entretemps, il y a eu cette tournée d’adieu. Ce jubilé à rendez-vous multiples, avec les copains, les adversaires d’autrefois, et le public. Aucune nostalgie dans le discours du jeune retiré des affaires.

Au contraire même. La positive attitude caractéristique d’un garçon qui sait tirer les leçons de son parcours. La vie de Serge n’aura jamais été un long fleuve tranquille, mais plutôt un enchaînement de rapides qui trouvent leur source en Afrique et finissent par se révéler en région parisienne, puis sur tous les terrains de la planète ovale. L’envie de rendre au rugby tout ce que ce sport lui avait apporté est devenue la préoccupation quotidienne de Betsen. Notamment grâce aux actions concrètes qu’il pilote avec les équipes de son académie. Il suffit de voir le regard s’illuminer au moment d’évoquer son récent voyage au Cameroun et la visite de la salle de classe rénovée à Bafia. “Ce sont quinze enfants qui peuvent ainsi bénéficier d’un soutien scolaire et d’un suivi médical” nous confie-t’il, ajoutant “une salle informatique arrivera prochainement, avec un accès au web qui permettra de relier le village au reste du monde”. Donner un sens à sa vie et offrir des possibilités aux autres de s’accomplir dans la leur est l’objectif. Car il faut “rester en phase entre ce que l’on dit et ce que l’on fait”.

Ce n’est donc pas un hasard si Serge se déplace régulièrement en Afrique. Il aime constater de ses yeux la concrétisation des actions entreprises. Dans la lignée de Bafia, l’inauguration de deux salles de classes et du bureau du directeur de l’école de Banganté est une autre fierté. “Les enfants vont de nouveau pouvoir apprendre, sans risque et sur des bancs tout neufs!” annonce-t-il. Et l’émotion devient même palpable au moment où la gueule cassée du rugby sort son smartphone pour faire dérouler les photos de l’école de rugby locale. Déjà profondément marqué par “ses gosses qui n’ont rien mais sont si généreux”, il nous montre les terrains sur lesquels les enfants pratiquent le rugby. Ou cette salle de muscultation bricolée, mais qui fait la fierté de tous. “J’ai eu le bonheur de retrouver les enfants dès six heures du matin, pour un entraînement.

Les coachs retardés par des problèmes de circulation n’arrivant pas, j’ai mené la séance. Et c’est du pur bonheur.” Et de continuer “Le but n’est pas de former des champions. Sur le terrain, on apprend les règles de la vie. La prise d’initiatives, à connaître l’autre, à le respecter. Notre mission est de faire grandir ces ados, les faire s’élever pour devenir des adultes accomplis”. Et de ces premiers projets sont nées d’autres vocations. Un cinquième centre va recevoir le soutien de Serge Betsen Academy. Situé à Zoatélé, le club recevait déjà de menues aides matérielles de la part de l’académie. Mais face au travail considérable de l’éducateur responsable du club “il n’était pas imaginable de ne pas envisager de faire davantage. Titulaire d’un diplôme reconnu par l’IRB, Abba est une ex-international camerounais et qui s’implique totalement dans le développement du rugby.

“Ce qu’il fait sans moyen ou presque est impensable. Je suis admiratif. Sur deux camps, ce sont plus de trois cents enfants dont il a la charge.” A l’image de Serge et son académie, dont le travail mérite incontestablement d’être reconnu et soutenu du plus grand nombre.

Recommandez cette page sur :

sports and MUCH more
Tweets de TotallySportsLondon @TSL_leMag

Saison 2014-15

Barclays Premier League

Widget powered by WhatstheScore.com

Coming next...

Widget powered by WhatstheScore.com

Powered by whatsthescore.com

Widget powered by WhatstheScore.com

Powered by whatsthescore.com

Powered by whatsthescore.com

Widget powered by WhatstheScore.com

© TSL / AS&M - 2008/2015

npower Championship

Standings provided by whatsthescore.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© TSL - Agence Sports & Marketing